L’orbiting ou la tendance encore plus perverse que ghosting

Dans la famille des pratiques bizarres pour rompre version 2.0, on demande le petit frère du Ghosting, l’orbiting. Plus cruel et pervers que son aîné, il consiste à voir son ex liker, suivre…

Lire la suite de la news sur Public.fr